HOME Guide de voyage Voyage de bon sens
img

Vomir, toilettes squats et beaucoup de mandarines :une journée de transport (pas si) typique au Laos

Ils disent que le voyage est sur le voyage, pas la destination…

Dans notre récent article de réflexions, nous avons dit que nous aimions les détails des voyages en bus. Nous avons pensé qu'il était temps de partager ce qu'implique le « essentiel », nous vous invitons donc dans notre voyage depuis le petit, ville banale de Muang Sing à l'extrême nord du Laos, près de la frontière chinoise, à la belle ville fluviale de Nong Khiaw.

Jour 1 :Muang Sing à Nong Khiaw… on espère !

6h45 L'alarme sonne dans notre bungalow étrangement idyllique dans le village désolé de Muang Sing.

7h10 Réveillé maintenant, nous faisons nos valises et allons prendre le petit déjeuner au restaurant de l'hôtel - café et baguette avec des œufs brouillés. C'est inclus dans le prix de la chambre et pas trop minable.

8h20 Départ pour marcher jusqu'à la gare routière. C'est une longue marche avec des sacs lourds - le bus ne part qu'à 9h30 mais nous n'avons rien d'autre à faire.

8h40 Arrivée à la gare routière. Le bus est là et nous obtenons les deux derniers sièges du bus. Heureusement, nous sommes partis tôt ou nous serions coincés assis sur des sacs de riz par terre pendant des heures.

09h00 Entamez une conversation avec deux jeunes filles espagnoles qui viennent de passer de Chine (nous sommes à cinq kilomètres de la frontière). Ils ont fait l'Inde et la Chine et maintenant l'Asie du Sud-Est. Egalement en route pour Nong Khiaw, ils prévoient de le faire en un jour, donc nous espérons que nous pouvons aussi. Dans les deux cas, ce sera une longue journée !

9h15 Le bus est plus plein que plein. Des femmes avec des bébés en bandoulière sur le dos sont assises sur des sacs de riz au milieu, les 12 sièges sont pleins et le toit est entièrement rempli de cartons, Sacs, paniers, fruits et plus de riz.

9h30 du matin En fait, nous partons à l'heure ! Le bus commence son trajet sur les routes sales et cahoteuses de Muang Sing jusqu'à notre premier changement de bus à Luang Nam Tha, d'où nous venions la veille pour visiter cette ville.

9h40 Seulement dix minutes et nous sommes un peu nauséeux. Nous avons déjà pris cette route de montagne en montant, quelle torture de refaire tout ça.

10:00 du matin Le grand-père assis devant nous semble souffrir beaucoup. Il ne peut pas bouger sa main et son bras et fait signe à son petit-fils de lui masser le dos et le bras. Nous espérons qu'il fera le voyage de deux heures.

10h30 Traversant les montagnes maintenant, sur une étroite route de terre/gravier qui serpente autour des bords escarpés, frapper suffisamment de nids-de-poule pour causer quatre crevaisons, mais heureusement les pneus survivent.

10h45 Nous sommes arrêtés, déposer quelques mamans dans un village au milieu de nulle part, rien de plus que quelques cabanes en bambou alignées le long de la route, avec plein d'enfants nus qui courent partout, ainsi que les chiens, cochons et chats.

11h10 A quelques minutes de Luang Nam Tha, le chauffeur décide qu'il ne peut pas le retenir et arrête le bus pour faire pipi sur le bord de la route. Des dizaines de gars se détachent de la camionnette bondée et se joignent à lui pour sa pisse en plein air.

11h25 Toujours pas arrivé à la gare. De plus en plus de locaux se font déposer et le chauffeur doit à chaque fois monter sur le toit pour défaire une boîte ou un sac. On s'impatiente, comme notre bus jusqu'au prochain arrêt, Udom Xai, part d'une autre gare en dehors de la ville en 30 minutes.

11h30 Arrivée à la gare routière de la ville, où un songthaew (une camionnette couverte pouvant accueillir dix personnes à l'arrière) attend pour emmener les gens à la gare routière principale à 8 km de la ville.

11h45 Quittant enfin la gare routière, après que tout le monde ait payé ses 10 000 kip (1,25 $). Très nerveux maintenant quant à savoir si nous allons faire ce bus. Si nous ne le faisons pas, nous ne savons pas combien de temps nous devrons attendre le prochain.

12h00 Arrivée à la gare routière principale. Le bus pour Udom Xai est toujours là mais prêt à repartir ! On sprinte jusqu'au guichet, On me dit que c'est plein. Il a vraiment l'air plein quand on jette un coup d'œil à l'intérieur, à l'exception d'un peu de place dans la rangée du milieu sur les sacs de riz. Ne voulant pas passer les quatre prochaines heures sur un sac de riz, Je décide de laisser partir le bus et d'attendre le prochain bus. Les deux filles espagnoles montent cependant dans le bus, plus courageux que nous.

12h10 Achetez des billets pour le prochain bus pour Udom Xai, qui part à 14h30. Rien ne semble très «principal» dans cette gare principale. Des cabanes entourent la gare elle-même avec des frites et des fruits suspendus ou empilés sur des tables. Nous nous promenons à la recherche de nourriture.

12h15 Je choisis une pomme et un sachet de mandarines. J'ai pensé à prendre une baguette, mais le stand au milieu de la gare poussiéreuse n'a pas l'air particulièrement accueillant, alors décidez-vous contre.

12h30 Nous sommes autorisés à monter dans le bus (c'est un vrai bus cette fois) et assurez-vous de réserver de bonnes places pour le long trajet. Nous avons encore deux heures à tuer.

12h40 Impatient, Jess va voir s'il y a de la nourriture et revient avec deux mandarines. Il n'y a rien à manger que des biscuits ou des chips ou des éléments indéfinissables avec un étiquetage chinois.

13h00 Toujours en attente dans le bus. J'ai lu un livre sur le Kindle et Jess décide de descendre du bus et de rejoindre les adolescents lao qui regardent de manière obsessionnelle un feuilleton lao à la télévision. Elle n'a aucune idée de quoi il s'agit, mais ce sont des adolescents hipsters, donc ça doit être bon !

13h15 Un chien errant arrive et je lui donne des biscuits par la fenêtre. Jess ne sera pas contente quand elle se rendra compte que je donne notre seule nourriture.

13h30 Je vérifie la salle de bain et vois si les toilettes sont assez propres pour faire pipi. C'est une toilette à la turque, mais plutôt propre. Je déteste les toilettes à la turque, mais j'y vais quand même.

14h00 Le chauffeur entre, démarre le bus et nous commençons à faire marche arrière. Partons-nous 30 minutes plus tôt avec un bus à moitié plein ? Non. Nous roulons à seulement 9 mètres jusqu'au bord de la gare pour ramasser un super lourd, moteur rouillé et une grille qui, après avoir été chargé, bloquera efficacement l'allée des bus pour le reste du trajet.

14h30 Notre bus est sur le point de partir. Les fans de feuilleton rebondissent sur le moteur qui bloque le passage et se dirigent vers leurs sièges.

14h50 Cette route est goudronnée, mais les routes de montagne sinueuses sont difficiles à supporter. Le chinois derrière nous fume une cigarette. Sur le bus!

15h15 J'écoute de la musique, Jess est heureuse comme une palourde en écoutant des podcasts. Les sièges sont vraiment confortables.

16h00 Les routes de montagne sinueuses sont sans fin et nous sommes étonnés du nombre de méga semi-camions qui parcourent ces routes.

16h15 La dame qui appartient au moteur descend du bus dans le village de montagne. De nouveau, rien de plus que quelques cabanes en bambou alignées le long de la route. Un bambin a une petite machette à la main et pas de pantalon. Du riz gluant cuit sur un feu devant une cabane.

16h30 Nous ralentissons pour dépasser un semi-camion qui s'est renversé dans une courbe. Il a dû entrer dans le camion devant lui. Les meubles en bois faits à la main transportés sont maintenant éparpillés partout sur la route et sur les pelouses et nous ne savons pas si quelqu'un est gravement blessé. Il ne pouvait pas aller très vite. Des dizaines de villageois observent la scène. Le chinois derrière nous fume à nouveau.

17h30 On n'est pas loin d'Udom Xai mais on s'arrête pour que le chauffeur pisse. Nous réalisons qu'il faudra un certain temps de toute façon jusqu'à ce que nous soyons descendus de ce bus.

18h15 Nous arrivons à Udom Xai. La gare routière est fermée, plus de bus aujourd'hui. Nous devrons passer la nuit ici.

18h20 Arrivée dans un hôtel de l'autre côté de la rue, nous ne pouvons pas être dérangés de marcher beaucoup plus loin car nous serons de toute façon dans le premier bus du matin. Décidez de faire des folies sur un 100, 000 kip (12,50 $) hôtel qui est certainement un cran au dessus des maisons d'hôtes bon marché dans lesquelles nous avons séjourné:AC, télévision par câble, grandes serviettes douces, brosses à dents et dentifrice, shampooing et, l'agrément le plus convoité, eau chaude!

18h30 Déposez nos sacs dans notre chambre et partez à la recherche de nourriture à Udom Xai. Nous n'avons mangé que quelques biscuits et fruits depuis ces baguettes aux œufs ce matin.

18h45 Toute cette ville semble être dirigée par les Chinois. Nous trouvons un restaurant chinois avec un menu anglais. Nous essayons de faire comprendre que nous sommes végétariens, et j'espère que la serveuse comprend notre commande :riz frit et légumes, et une assiette de riz bouilli et de légumes.

19h00 Il y a des morceaux de poulet dans le riz qu'ils sortent.

19h02 L'assiette revient avec les morceaux de poulet choisis. Ils ont oublié quelques petits morceaux, et je rends l'assiette à la serveuse, essayant d'exprimer que nous sommes végétariens. Pas de poulet. Pas de poisson. Pas de viande.

19h10 Ma nourriture arrive. Il semble que ce soit de la vraie nourriture végétarienne.

19h15 La nourriture de Jess revient, fraîchement préparé. Ça a l'air végétarien aussi, alors on l'écharpe. Qui sait à quoi ressemblera le petit-déjeuner.

19h30 Nous payons l'addition – 5 $ pour deux repas, une grande bouteille d'eau et un thé au gingembre et explorez la ville. Les gens semblent sympathiques mais assez surpris de nous voir alors que nous nous promenons dans un supermarché chinois et trouvons un marché de nuit.

20h15 Retour à l'hôtel. Il est temps de prendre une douche chaude et d'assister à une émission télévisée sur l'ordinateur portable avant de commencer la nuit tôt.

22h00 Rapidement endormi. Les déplacements en bus sont difficiles.

Jour 2 :Udom Xai à Nong Khiaw… on espère !

6h45 L'alarme se déclenche.

7h15 Jess me fait sortir du lit. Elle veut que nous arrivions à la gare routière le plus tôt possible, pour nous assurer d'avoir des places dans le bus. Selon le panneau à la gare routière, il n'y a qu'un seul bus pour Nuang Khiew, à 9h00, et les passagers sont priés d'acheter leurs billets une heure à l'avance.

7h40 Emballé et prêt à partir, nous vérifions et nous dirigeons vers la gare routière.

7h45 La gare routière bourdonne déjà, mais nous obtenons nos billets.

8h00 « Bus » est un minibus. On garde nos places à la laotienne, en y posant nos sacs, et partez à la recherche de nourriture. Pour toute la pauvreté au Laos, personne ne volera nos sacs.

8h05 Impossible de trouver des baguettes et du lait concentré, (le petit-déjeuner sucré typique du Laos) nous retournons au minibus. Un couple plus âgé d'Hawaï, que nous avions rencontré quelques jours plus tôt à Luang Nam Tha, arrive au minibus - ils vont aussi à Nuang Khiaw. Ils ont passé quelques jours ici à Udom Xai, embauché un chauffeur privé pour les emmener dans certains villages.

8h10 Nous achetons une branche de bambou remplie de riz gluant sucré à une dame qui court partout dans la gare routière avec son panier. Ses bâtonnets de riz gluant semblent être populaires, donc nous pensons qu'il est sûr de manger.

8h45 Pendant que je discute avec le couple hawaïen, Jess nous offre quelques beignets et une baguette. Surcharge en glucides !

9h00 S'attendant à partir, seuls nous quatre étrangers sommes dans le minibus. Un homme nous fait signe que tout le monde mange maintenant. Tant pis pour partir à l'heure. En fait… où est le chauffeur ?

9h15 Toujours en attente. Personne ne vient. Attendons-nous que le van soit plein ?

9h30 Obtenir deux cafés noirs du stand de café. Il vient dans de vraies tasses en verre que nous devons retourner. La dame fait beaucoup d'efforts pour rendre les cafés agréables et forts avec son tissu filtrant. Normalement, cela vient avec une couche de lait concentré d'un pouce d'épaisseur, mais nous, les «étrangers fous», optons pour le clair, café noir à la place.

10h Toujours à la gare. La femme hawaïenne s'impatiente. Jess est heureuse, elle a ses podcasts. Je prends des photos de la gare routière depuis la fenêtre du minibus quand soudain le chauffeur apparaît.

10h15 Les boîtes sont chargées sur le dessus, et les gens commencent à s'entasser maintenant.

10h20 Nous repartons pour un autre voyage de quatre heures à travers des routes de montagne sinueuses.

10h40 La route est hideuse, pavé seulement en patchs. Il s'agit principalement de poussière et de saleté, et les habitants portent tous des masques autour de la bouche.

11h00 En passant devant de magnifiques paysages de montagne, bien qu'il soit difficile d'en profiter. Mes genoux sont écrasés contre le dossier du siège de devant. Ce « mini » van n'est pas destiné aux étrangers de grande taille.

11h30 Les premiers descendent à leur arrêt, faire plus de place à tout le monde. Le pauvre petit garçon à l'arrière pleure. Son ventre est bouleversé par ces routes sinueuses.

11h45 Temps pour une pause, mais il n'y a pas d'aires de repos ici dans le nord du Laos. Nous nous arrêtons juste après un village de montagne en bordure de route pour faire pipi dans les buissons. Je ne peux tout simplement pas me forcer à faire ça sur le bord de la route en plein jour, mais Jess va local et les rejoint. Je me promène plutôt dans les maisons et les magasins le long de la route. Les plus beaux oiseaux colorés y sont accrochés, à l'envers et mort, à vendre.

12h00 De retour sur la route, quelques personnes supplémentaires descendent et les sept passagers restants ont maintenant beaucoup de place.

12h15 Le petit garçon derrière moi commence à vomir comme un fou, partout sur tout. Les parents le tiennent juste, mais ne semblez pas vous sentir obligé de le nettoyer. Jess et les femmes hawaïennes fouillent leurs sacs à la recherche de lingettes humides et de papier toilette. Ils ne s'en soucient peut-être pas, mais nous ne pouvons tout simplement pas regarder (ou sentir) le garçon dans son vomi.

12h30 Petit garçon qui vomit encore. Il est nu maintenant, comme ils ont enlevé ses vêtements tachés.

12h40 Jess demande finalement au chauffeur de s'arrêter car le petit garçon semble être vraiment malade et a vomi partout sur lui… papa aussi.

13h00 Le pauvre garçon et ses parents descendent du bus dans un village de taille moyenne. Maintenant, il n'y a plus que nous et le couple hawaïen dans le bus.

13h45 Nous arrivons enfin à Nong Khiaw. La route est sale et vide, et nous ne savons pas où aller, mais suivez notre intestin et dirigez-vous vers la rivière. Nous avons survécu à ce voyage en bus, vient maintenant la longue marche de recherche d'hôtel avec 15 kilos sur le dos dans une chaleur de 95 degrés. Jess a une petite crise de colère et je suis soulagé que ce voyage soit enfin terminé… presque.

14h00 Enfin en ville, on trouve une guesthouse qui va travailler pour la nuit, au moins.

30 heures après notre départ, nous sommes enfin arrivés.

Après tous ces efforts, le voyage dans cette ville fluviale endormie en valait-il même la peine? Il s'est avéré, nous avons vraiment adoré et aurions pu rester beaucoup plus longtemps. En réalité, nous avons écrit un guide complet et pratique de Nong Khiaw – parfait pour planifier un voyage ou simplement rêver…


Attraction touristique
  • La deuxième ville de Pologne a beaucoup à offrir en soi, avec une magnifique vieille ville médiévale déclarée patrimoine mondial par lUNESCO, un remarquable mélange darchitecture (dont gothique, Renaissance, baroque, roman et art nouveau), un château royal et un quartier juif devenu quartier bohème, plus un calendrier culturel tellement chargé quil pourrait vous occuper pendant des semaines. Mais si vous avez un jour ou deux à perdre, il y a en fait un certain nombre dendroits en dehors de Craco

  • Métro dAtlanta Atlanta Des visites guidées du parc SunTrust seront proposées toute lannée et commenceront à la porte Right Field. Il y a un nombre limité de billets pour chaque heure de visite, il est donc recommandé dacheter vos billets à lavance sur braves.com/tours. Les visites sont toutes les 1h30 :du lundi au samedi :9h, 10h30, 12h, 13h30, 15h, Dimanche :13h, 14h30. Les arrêts de la visite peuvent inclure :Xfinity Rooftop, Boîte de presse, Hank Aaron Terrasse, Club INFINITI, Jardin des m

  • Une chose que nous aimons au Mexique, cest la façon dont la mort est célébrée dune manière si joyeuse. Au lieu des adieux tristes auxquels nous sommes habitués, au Mexique les morts sont célébrés et honorés avec de la musique, danse et une réunion amusante de famille et damis. Ces squelettes colorés, appelés sont montrés dans des vêtements colorés, dansant et souvent accompagné dun instrument de musique. Les Calacas représentent la croyance mexicaine quaucune âme morte ne devrait être considérée